Institut des Hautes Etudes et de Recherches Islamiques Ahmed Baba (IHERI-AB)

Le gouvernement du Mali a fondé à Tombouctou en 1973, le Centre de Documentation et de Recherches Ahmed Baba ou CEDRAB, abréviation du titre français généralement utilisée. Les origines du centre remontent à une réunion convoquée à Tombouctou en 1967 par l’Unesco à l’occasion de son étude d’un projet d’une histoire de l’Afrique en plusieurs volumes.

À la fin de cette réunion, une résolution fut adoptée qui faisait appel au gouvernement du Mali pour que soit établi à Tombouctou un centre de conservation des manuscrits en langue arabe. Le centre qui a d’abord été bâti grâce au financement reçu du Koweït, commença immédiatement sa collection de manuscrits

L’Institut des Hautes Etudes et de Recherches Islamiques Ahmed Baba possède actuellement une collection d’environ 30000 manuscrits collectés grâce aux efforts de quelques personnalités exceptionnelles telles que le Dr Mahmoud Zubayr, premier directeur du centre, et Abdul Kader Haidara qui a travaillé pour CEDRAB avant d’établir sa bibliothèque personnelle. Ce chiffre de 30000 manuscrits est encore quelque peu conservateur si l’on considère le nombre estimé de manuscrits existant dans la région.

 

La Fondation du Patrimoine Islamique Al-Furqan a déjà publié un catalogue, encore incomplet, faisant état d’une liste d’environ 9000 manuscrits de la collection CEDRAB.

.